Instant-Matic

Au bout de mon bras se promène l’aguicheuse surface tactile. Une image cherche à se caser dans l’étroit viseur. Clic Clac (K), celle-ci vient de se figer, prisonnière de l’instant saisie. Elle étale ses pixels, sans apriori, au sein du cadre noir. J’expérimente en temps réel et sans parti pris la prise de vue comme quand j’avais dix ans.

Mais aujourd’hui, pas besoin de « *Flashcube », ni de pellicule à économiser, car avec mon « *Instamatic » numérique, celui avec lequel je téléphone, j’ai une liberté totale.

Terminé les querelles de chapelles, ces mésententes entre les différents paramètres techniques liés à l’obtention d’une photo, j’ai décidé de laisser sur place la vitesse d’obturation, l’ouverture du diaphragme, la profondeur de champs et ses acolytes…
Chacun d’eux croit qu’il est plus important que l’autre.
Je les laisse s’arranger entre eux, l’heuristique est déjà programmée. L’algorithme officiera en juge de paix et l’image sortira sublimée par le hype esthétisant « rétro argentique » du numérique.

Je publie sur FB une photo chaque jour, un billet d’humeur.
Pas assez de qualité pour de grands tirages papiers, mais c’est  dans un carré de onze centimètres qu’une petite histoire se crée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s